Bienvenue Chez ELemiah

Bienvenue Chez ELemiah


 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Bonjour a tous , si vous desirez une signature  donnez votre nomdans le forum de Noel  soyez pas gené  sa va me faire plaisir Elemiah  danjo et Simone bisouss


Partagez | 
 

 11 novembre Croissance personnelle

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
ANGEL ELEMIAH
administratrice et fondatrice
administratrice et fondatrice


Nombre de messages : 7851
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Sens et non-sens   Mar 7 Nov - 16:39




Sens et non-sens

Est-il possible de vivre sans s’interroger,
sans que des questions surgissent
et s’imposent à tout moment à notre esprit
sur des aspects importants de la vie ???
Chercher le sens des choses,
des événements de la vie est un attribut de l’être intelligent
et libre.
À moins de faire taire ses questions
parce qu’elles font peur et qu’on n’a pas le courage de les
affronter,
chacun de nous cherche une explication
aux mystères que lui pose l’existence.
Ces questions peuvent porter sur des sujets plus ou moins à ras
de terre,
plus ou moins élevés.
Certaines peuvent paraître absurdes ou sans importance pour
les uns
quand elle sont primordiales pour les autres.
Celui qui n’a jamais eu faim, par exemple,
ne se demande pas s’il pourra se nourrir demain,
cela ne lui effleure pas l’esprit seulement..
Il a des préoccupations tout autres.
Ce qui ne signifie pas qu’elles sont pour autant
fondamentales.
Tandis que celui qui n’a pas de quoi faire face au
lendemain
sera tourmenté pas l’idée du repas
qu’il ne pourra ni offrir à ses enfants
ni prendre lui-même.
Si on lui donne la possibilité de trouver du travail pour
vivre,
il pourra peut-être spéculer dans des sphères plus
élevées.
Mais aussi longtemps qu’il aura faim,
l’art,
la beauté,
la vérité,
la grandeur de l’existence humaine
lui apparaîtront sans intérêt ,du moins il ne pourra pas
s’y arrêter.
Parce qu’en face du non-sens,
l’esprit et le cœur se révoltent parfois.
En effet, comment voir du sens dans la maladie,
la souffrance,
le mal,
la mort,
surtout celle d’êtres jeunes
qui sont fauchés avant d’avoir pu goûter la vie ?????
Tout cela est absurde.
Tandis qu’on ne se demande pas,
face au beau,
au bon,
au bien
s’il y a là du sens.
Cela va de soi.
Il n’y a pas de réponses toutes faites
et tout à fait satisfaisantes à ces interrogations.
On peut traîner ses questions pendant des années
et tout à coup se rendre compte
qu’on était entré graduellement dans les réponses,
comme à son insu et sans doute à la lumière,
de certaines expériences.
Une certaine sagesse peut aussi s’installer
et nous aider à apaiser notre questionnement.










Revenir en haut Aller en bas
http://loulouange.centerblog.net
ANGEL ELEMIAH
administratrice et fondatrice
administratrice et fondatrice


Nombre de messages : 7851
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: 11 novembre Croissance personnelle   Sam 11 Nov - 21:24



Moi j'ai suivi ces cours , c'est fantastique
Tiré du livre : Un homme ça ne pleure pas

de Yolande Vigeant, Éditions TVA
les personnes toxiques vous allez les reconnaitre toute suite
Revenir en haut Aller en bas
http://loulouange.centerblog.net
claude
Invité



MessageSujet: la dependance   Lun 20 Nov - 17:21


Inquietez vous pas j'ai la meme profession que Elemiah
Moi je travaille seulement avec les femmesa et les bébés
<


La dépendance

Avant de devenir conscient l'être humain primitif, comme tous les animaux, possède un esprit grégaire.
Vivre en communauté protège les individus des circonstances qui mettent leur vie en danger s'ils vivent isolés.
Pour appartenir à un groupe, il est nécessaire de posséder des signaux de reconnaissance. Ceux-ci peuvent être visuels, olfactifs, auditifs, verbaux ou non verbaux.
Le bébé humain à sa naissance est beaucoup plus fragile que le bébé animal. Il ne peut se déplacer pour venir se nourrir au sein de sa mère et est, de ce fait, pendant plusieurs mois complètement dépendant de ses parents. Il ne peut parler ni marcher si son environnement humain est absent.
Plus que tout être, il doit développer des signaux lui permettant d'être reconnu et ainsi être rassuré d'être en contact avec les autres pour être protégé.
Son corps physique lui permet d'appartenir à l'espèce humaine et son hérédité le place dans la lignée parentale. Les cellules de son corps parlent de sa filiation tandis que ses comportements psychologiques font de même.
Son corps physique et ses comportements psycho-sociaux sont sa carte d'identité pour exister dans le monde.
Inconsciemment, il reflète, par ses comportements, l'hérédité psychologique qui détermine les facteurs qui lui permettent d'exister en tant qu'individu issu de l'entité parentale.
Ces comportements sont issus de l'instinct de reconnaissance d'appartenance à l'espèce qui l'a créée et font partie de l'instinct de survie. Qu'il souhaite ou pas ressembler à ses parents n'empêche pas les signaux instinctifs de manifester qu'il est bien quelque part comme maman et comme papa.

Combien d'individus ont tout fait consciemment pour ne pas ressembler à papa ou maman dans un de leur comportement et après plusieurs années constater avec horreur et étonnement qu'un observateur extérieur leur montrait qu'ils agissaient bien comme eux.
Le réflexe d'appartenance est un réflexe de survie qui est bien plus important que les considérations affectives ou intellectuelles.



Le sentiment d'isolement et de séparation

Le bébé qui vient de naître ne sait pas encore complètement qu'il est un individu séparé de sa mère. Il a certes ressenti la séparation physique mais comme le contact sensoriel subsiste, il a l'illusion de faire toujours partie de sa mère en tant qu'organe.
Le contact par la peau avec sa mère, par le goût du lait qui le nourrit et la reconnaissance visuelle et olfactive fait que, pendant tout un temps, il est maintenu dans l'illusion qu'il n'est pas isolé et séparé d'elle.
Pour le bébé, un élément extérieur qu'on lui donne (doigt, objet) dans une main, par exemple, fait automatiquement partie de son être; il se l'approprie immédiatement et ne le lâche plus, sauf si un autre objet attire son attention, quoique souvent il essaye de tout vouloir garder en main.
Progressivement, il apprends qu'il y a un univers à l'extérieur de lui et qu'il est un élément comme les autres dans cet univers.
Le syndrome de la séparation s'installe sournoisement.
Petit à petit, le jeune enfant s'accommode de la séparation en la transformant en un jeu. Il tente d'attraper l'objet à l'extérieur de lui et cela programme toute sa vie. Il n'a ensuite de cesse de courir et tenter d'attraper ce qui le fascine, le motive pour combler l'angoisse de la séparation.
Lorsqu'il a attrapé l'objet de sa quête, soit il s'y accroche, soit il le laisse tomber pour une autre fascination.
L'être humain, sans en être conscient, tente sans cesse par les actions de sa vie de se rassurer par rapport à ce sentiment d'isolement et d'abandon qu'il ressent au plus profond de lui.
Les sens, les mots qu'il utilise maintiennent également cette séparation.



Revenir en haut Aller en bas
claude
Invité



MessageSujet: le conditionnement   Lun 20 Nov - 17:26



Différents conditionnements s'imposent au petit enfant dépendant
du milieu où il se trouve. Il y a le système du conditionnement du corps physique en relation avec l'espèce humaine et l'hérédité parentale.
Il y a l'ambiance psycho-émotionnelle de la famille qui imprime également un conditionnement. Ensuite, il y a le système intellectuel,
le système de l'éducation, le système social, le système religieux qu'utilise la civilisation de l'époque vécue.

Tous ces conditionnements apportent des avantages
et des inconvénients.
Les limites de la conscience, par les différents conditionnements
, limitent également les circulations énergétiques et
le rayonnement émis ressemble à une symphonie jouée par des instruments désaccordés, sans chef d'orchestre.

Le conditionnement en soi est déjà une maladie
car il empêche l'être d'exprimer ce qu'il est en toute liberté.
L'être humain, sans en être conscient, passe le reste de sa vie
à essayer de se libérer de ce conditionnement de la petite enfance. S'ajoutent, aux limites de la liberté de l'être, les circonstances qu'il rencontre dans sa propre vie : traumatisme physique, choc émotionnel, frustration affective, comportement de vie erroné
(alcool, alimentation inadaptée, drogue, etc.).
Ces conditionnements créent une immense illusion.
Le monde intérieur de l'individu n'est pas ce qu'il est lui-même
mais une vaste adaptation au monde extérieur.
Tout ce qu'il est a été créé par une imitation et une adaptation avec le monde extérieur.
En réalité l'individu ne sait pas qui il est réellement car toute sa vie il n'est qu'un conditionnement hérité des autres. Il est les autres.



La crise d'adolescence

La psychologie a permis de mettre en évidence
le comportement psychologique de l'adolescent
comme une phase nécessaire et non c
omme un comportement pathologique.
L'adolescent qui entre en conflit avec ses parents
et la société passe par une étape essentielle de son
développement vers l'état d'adulte.
Malheureusement, il y a eu une erreur quant à l'interprétation
de cette crise. Tellement habitué à considérer le
monde extérieur perçu par nos sens comme la seule réalité
, nous avons interprété cette crise avec cette habitude.
En réalité, la crise d'adolescence n'a rien à voir
avec le monde extérieur (parents, société, )
mais avec la vie intérieure.

Cette crise est l'occasion de rejeter les conditionnements que l'adolescent a reçu pendant son développement
d'enfant dépendant. Cette crise le concerne intimement. E
lle lui donne l'occasion de se vider des conditionnements
qui ne sont pas en accord avec son individualité.
Cette crise est l'occasion, pour l'adolescent, de faire le tri
de ce qu'il souhaite conserver de l'éducation de
ses parents et de son environnement social et religieux.

Note : L'enfant vit la même crise, mais au niveau physique
, vis à vis de l'hérédité reçue par ses parents
lorsqu'il fait ce que l'on appelle les maladies d'enfance. Rudolf Steiner (savant allemand dans de nombreuses disciplines)
a expliqué à des médecins qu'il fallait veiller à laisser
l'enfant vivre ces maladies tout en aidant leur organism
e à rencontrer les différents phases sans inconvénients car c'était une occasion de se libérer de certains facteurs héréditaires. Malheureusement, là aussi, cela n'a pas été compris
et la médecine a attaqué l'ennemi extérieur qui avait envahi l'organisme de l'enfant.

L'adolescent ne peut devenir un adulte libre et auto-responsable
qu'en passant par ce tri qu'est la crise d'adolescence.
Il ne s'agit donc pas de rejeter l'extérieur mais les dogmes, les croyances qui polluent le monde intérieur. Il s'agit d'un sevrage des conditionnements.
Les adultes d'aujourd'hui n'ont pas vécu cette crise d'adolescence
et sont attachés aux valeurs du monde extérieur qui les rassurent et les rendent du même coup toujours dans la dépendance. Notre société économique utilise d'ailleurs avec beaucoup de virtuosité cette dépendance.
La crise actuelle qui touche tous les domaines créés par
l'être humain pour survivre oblige aujourd'hui les adultes à se sevrer du monde extérieur.

:

Revenir en haut Aller en bas
claude
Invité



MessageSujet: Oubliez pas de lire , les parents   Lun 20 Nov - 17:29


Les tuteurs

Lorsque un individu n'a pu vivre le sevrage lors de l'adolescence
il
va chercher à s'accrocher à un tuteur.
Ce tuteur peut prendre différents formes
: enfant, parent, conjoint, copain, animal, hobby,
objet, profession, philosophie, etc.
C'est la raison pour laquelle les adolescents
deviennent souvent l
es fans d'un artiste qui devient leur idole.
Tant que la personne conserve son tuteur,
elle a l'impression d'exister. Certains personnes
n'ont qu'un immense tuteur, tandis que d'autres
ont plusieurs tuteurs.
Si ce tuteur possède une valeur importante pour l'individu, l
orsqu'il disparaît il y a une perte d'identité.
La disparition et l'abandon du tuteur crée un état de vide,
une sensation d'isolement qui rappelle inconsciemment
la dépendance vitale du bébé.
Généralement, la perte du tuteur chez un adolescent ou un
adulte est vécue de façon dramatique et insupportable.
De nombreuses recherches démontrent qu'une perte d'objet
d'amour (le tuteur) a été vécue par le malade quelques temps
avant l'apparition de la maladie
:fh87: :fh87: :fh87: :fh87: :fh87: :fh87: :fh87: :fh87:

Revenir en haut Aller en bas
ANGEL ELEMIAH
administratrice et fondatrice
administratrice et fondatrice


Nombre de messages : 7851
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: AVEZ VOUS PEUR DE MOURIR??   Dim 10 Déc - 23:48


J'aimerais avoir votre avis , souvent il en a qui dit j'ai pas peur de
mourir j'ai peur de souffrir??
souffrir ????
Revenir en haut Aller en bas
http://loulouange.centerblog.net
claude
Invité



MessageSujet: Re: 11 novembre Croissance personnelle   Mar 12 Déc - 17:48


Tu sais bien que si on est positif , on developpe aucune maladie
c'Est une attrape nigaud Elemiah
C'est vrai que je toubib aussi , as tu trouvé ton bonheur
si il est vieux je crois bien que oui!!
Revenir en haut Aller en bas
ANGEL ELEMIAH
administratrice et fondatrice
administratrice et fondatrice


Nombre de messages : 7851
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: 11 novembre Croissance personnelle   Mar 12 Déc - 18:19


bye Claude
j'ai pas de toubib sur mon forum
je veux pas attraper personne , je veux aider les gens a etre
positif
au plaisir de plus se revoir
Revenir en haut Aller en bas
http://loulouange.centerblog.net
ANGEL ELEMIAH
administratrice et fondatrice
administratrice et fondatrice


Nombre de messages : 7851
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Le pouvoir d'un câlin   Mar 16 Jan - 21:46

Connaissez vous le pouvoir d'un calin

la on parle d'adulte d'etre humain

Le pouvoir d'un câlin

quand tu t'en vas ! ou je suis contente de te revoir !

Un câlin peut vous remonter le moral quand ça va mal

Une câlin peut vouloir dire: Je t'aime tant! ou

Je déteste





Un câlin peut calmer la douleur d'un enfant,

Se transformer en arc-en-ciel après la pluie.

Il n'y a aucune doute là-dessus:

On pourrait à peine survivre sans lui

Un câlin peut vous remonter le moral quand ça va mal

]
Un câlin réjouit et réchauffe le coeur.

C'est sûrement pour cette raison que nous avons des bras.

Les câlins sont super pour les papas et les mamans,

tout doux pour les soeurs, même pour les frères.





Il y a des chances que les grands-mères les aiment

davantage que leurs plantes vertes;

Les chatons les implorent, les petits chiens les adorent.



Un câlin peut briser la barrière des langues

Et faire d'un jour triste le jour le plus heureux.

Aucun besoin de s'inquiéter sur les stocks de câlins :

Plus vous en donnez, plus il y en a.





]


Dernière édition par ANGEL ELEMIAH le Mar 2 Déc - 17:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://loulouange.centerblog.net
ANGEL ELEMIAH
administratrice et fondatrice
administratrice et fondatrice
avatar

Nombre de messages : 7851
Age : 44
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: JE VAIS METTRE PLUSIEURS SUJETS ICI   Lun 19 Nov - 15:20


_________________

















Bonjour mes ami(e)s tous ceux qui veulent une signature de NOEL ,Laissez votre nom ici


http://loulouange.centerblog.net/
http://creationangelelemiah.graphforum.com/index.htm
http://angelelemiah.superforum.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://loulouange.centerblog.net
ANGEL ELEMIAH
administratrice et fondatrice
administratrice et fondatrice
avatar

Nombre de messages : 7851
Age : 44
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: SUJET IMPORTANT ICI   Lun 19 Nov - 15:35


LES SUJETS IMPORTANTS

_________________

















Bonjour mes ami(e)s tous ceux qui veulent une signature de NOEL ,Laissez votre nom ici


http://loulouange.centerblog.net/
http://creationangelelemiah.graphforum.com/index.htm
http://angelelemiah.superforum.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://loulouange.centerblog.net
ANGEL ELEMIAH
administratrice et fondatrice
administratrice et fondatrice
avatar

Nombre de messages : 7851
Age : 44
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: MOI MOI   Lun 19 Nov - 15:54


J'etais une jeune fille sur de moi , et ma vie a basculé pour un homme
qui m'aime pas et il est devenu mon obssession, ma douleur secrete
ma peine,

_________________

















Bonjour mes ami(e)s tous ceux qui veulent une signature de NOEL ,Laissez votre nom ici


http://loulouange.centerblog.net/
http://creationangelelemiah.graphforum.com/index.htm
http://angelelemiah.superforum.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://loulouange.centerblog.net
ANGEL ELEMIAH
administratrice et fondatrice
administratrice et fondatrice
avatar

Nombre de messages : 7851
Age : 44
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: 11 novembre Croissance personnelle   Lun 19 Nov - 15:59


oups je commence toute suite jy pensais pas

_________________

















Bonjour mes ami(e)s tous ceux qui veulent une signature de NOEL ,Laissez votre nom ici


http://loulouange.centerblog.net/
http://creationangelelemiah.graphforum.com/index.htm
http://angelelemiah.superforum.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://loulouange.centerblog.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 11 novembre Croissance personnelle   

Revenir en haut Aller en bas
 
11 novembre Croissance personnelle
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» 29 novembre 1987 : 19 ans déjà !
» 18 novembre, fête de l’Armée d’Haïti.
» 18 novembre 1803, les idéaux de Vertières
» Iron Sky (nouveau film qui sort en novembre 2011)
» Friday Night Smackdown - 25 Novembre 2011 (Résultats)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue Chez ELemiah :: Le coin lecture :: Psychologie-
Sauter vers: